• une belle , tres belle découverte .... un  véritable petit bonbon .... une douceur 

    bref trouvez vite ce  livre

    A  Mélie  sans  Mélo

    Mélie, 72 ans, vit dans une campagne reculée et devrait peut être s'inquiéter de quelques résultats d'analyse, qui ne sont pas vraiment ce qu'ils devraient être. Mais Mélie, pour la première fois, doit passer tout l'été avec sa petite fille et elle décide d'oublier ses soucis pour profiter pleinement de ces deux mois. Ah, si Mélie savait tout ce qui l'attend pendant ce laps de temps .......................

    Dans un style truculent et avec un langage emprunté au quotidien plus qu'à la littérature classique ( mais bon .... ) , Barbara Constantine nous entraîne dans une histoire décalée, où l'on regarde pousser les bambous en écoutant Verdi, où l'on détraque volontairement le lave-linge pour donner à un retraité le plaisir de se sentir utile et où l'amour fait des détours qui durent des années ...

     

    Quel bonheur ! quelle formidable leçon de vie !!!

    Anti-stress, anti-morosité et terriblement positif, ce petit roman ne paie pas de mine au départ, mais en le fermant, on est tout simplement heureux de l'avoir lu !


    1 commentaire
  • il est des  livres qui vous remuent  un peu ,  voire beaucoup ....;celui ci n'échappe  pas  à la règle ....

    coup de coeur pour un livre

    il est aussi sorti en livre mais je m'interdis la comparaison ....

    l'histoire :

    Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde.

    Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.

    Le récit est bouleversant. J'en ai lu la moitié d'une traite avec la gorge serrée. Peut-être justement parce que le personnage de Lou regarde encore le monde avec des yeux d'enfants, ces yeux qui croient pouvoir encore tout changer. Elle observe, elle dissèque, elle dénonce.

    La petite  Lou , au QI de  160 est extraordinairement touchante  , parce qu'elle aussi est  paumée, comme No .... elle est tétanisée devant des choses simples  de  la vie  ...et  si brillante  à l'école , si peu conforme aux ados  qu'elle frequente  .

    Delphine de Vigan prête à Lou un regard incisif sur la vie et sur la capacité que peuvent avoir les gens à "laisser tomber", à ne pas se battre pour faire changer l'ordre des choses, à ne pas apporter sa modeste contribution pour un monde un tout petit peu meilleur.


     Je ne  vous parlerai  pas de No car je pense qu'il faut la découvrir par soi-même et entrer de plein fouet dans le monde de cette toute jeune femme tombée à la rue, que tous semblaient avoir ignorée jusqu'à l'arrivée d'un tout petit bout de jeune fille.

     
     Je ne vous parlerai pas non plus de Lucas car je veux que vous puissiez le découvrir également et qu'il vous touche comme il m'a touchée. Quel jeune homme !


    bref  un tres beau livre  , à ne pas râter  , prevoyez  une longue soirée d'hiver ..... on a du mal à eteindre la lampe de chevet .....

     

     

     




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique